Pourquoi est-ce si difficile…?

Pourquoi est-ce si difficile de réaliser, ou de prendre conscience que c’est La Vie qui a toujours le dernier mot?  Et cela, peu importe qui nous pensons être ou avoir.

Image

Ce qui suit, est une piste de réflexion que j’offre à ceux et à celles qui sont quelque part dans ce monde et qui ont besoin de lire ceci afin de pouvoir progresser et d’être encourager.  Sachez que vous n’êtes ni les premier ni les derniers à passer où vous êtes en ce moment.  Il y a en a plusieurs qui ont réussi à s’en sortir et d’autres, qui y ont laissé leur peau.  Choisissez votre camp le plutôt possible, car ça pourrait vous sauver la peau et La Vie!

Sachez aussi que si le bonheur venait de l’extérieur de soi, Tout l’extérieur nous rendrait heureux.  C’est plutôt le contraire en ce qui concerne le bonheur. Plus nous le cherchons à l’extérieur de soi, de qui nous sommes, plus nous perdons de vue ce que nous avons et aimons.  Le but de tout cela, est de nous faire progresser sur la bonne voie et non, de nous punir.

C’est La Vie qui se sert de chacun de nous, selon son plan bien à Elle.  Un plan qu’Elle a choisi et qui est promis à la réussite.  Et pour ce qui est de nous, Elle a déjà prévu une tâche ou une mission spécifique à réaliser.  Le seul mot que nous avons à dire en silence, c’est; « OUI, j’accepte! » ou à taire, c’est; « NON, je n’accepte pas ce qui m’arrive et ce que j’ai à apprendre pour la mission ou la tâche! »

Il nous faut savoir que le « OUI, » vient d’un monde conscient et qu’il vit en chacun de nous et que le « NON, » vient d’un monde inconscient qui lui aussi, est en nous.  Nous ne sommes ni l’un ni l’autre.  Nous sommes tous pris entre ces deux mondes et la seule façon de s’en sortir, c’est de les voir tel qu’ils sont et de les accepter ainsi.  Mais c’est seulement grâce à Une Lumière qui s’allume en nous au moment venu qui nous est permis de les distinguer, et pas avant.

À partir de ce moment, un sens de liberté semble s’éveiller en nous.  Un sens qui jusque là, nous était complètement inconnu, ou peu familier.  Souvent si déstabilisant, que nous devons presque ré-apprendre à voir, à écouter, à utiliser convenablement la parole, à penser autrement, hors de la boite, à toucher, à gouter et même, à marcher.  C’est exactement comme lorsque nous étions de très jeunes bambins.  je sais tout comme vous, que personne ne se rappelle de sa propre évolution lorsque nous étions en très bas âges. Mais l’évolution qui frappe à notre porte personnelle, celle là tout le monde s’en rappellera.  Le pire, c’est que plusieurs d’entre nous se battons encore contre cette idée d’évolution consciente et aussi, contre le fait que nous devons tous ré-apprendre à vivre d’un point de vue beaucoup plus allumé, illuminé, la tête à l’extérieur de la boite ou tout simplement conscient que cette nouvelle apprentissage est primordiale.  Ne le faisons pas pour nous, car cette Vie n’est pas à propos de nous.  Cette Vie nouvelle pour nous, est à propos de ceux et celles qui nous voient aller, nous suivent sans que nous le sachions et sans dire un mot, ils imitent tout ce que l’on dit ou l’on fait.

Cette Vie véritable qui attend que nous la choisissions de notre plein gré et à partir du libre arbitre que nous avons tous reçu avant notre arrivé sur cette planète, est la chose (si s’en est une) la plus importante qui soit.  Et notre responsabilité première, est de le mettre à jour pour eux, avant notre départ prochain.  Ce monde meilleur est certes une réalité pour nous, mais il doit dorénavant l’être aussi pour eux.

Saviez-vous que ce libre arbitre, l’être humain est le seul à l’avoir reçu parmi tous les organismes vivants sur cette Terre?  Même si nous l’avons en nous, ça ne veut pas dire que nous nous en servons pour autant.  La preuve, c’est que de toute les créatures vivantes dans la nature, l’être humain est celui qui semble avoir encore le plus de misère, de problèmes à vivre en harmonie avec les uns les autres, la nature, La Vie et le Tout.  La différence entre Tout ce qui vit et nous, c’est qu’eux, ils n’ont pas le choix de vivre en harmonie. Curieux comme un choix peut compliquer les choses, n’est-ce pas?

Nous, nous vivons comme si nous étions des entités isolés les uns les autres.  C’est ce qui crée la discorde entre nous et le Tout.  Mais  il ne faut pas s’en vouloir, car nous le faisons de façon complètement ignorante.  Il suffit de s’arrêter pour y penser juste un instant pour bien voir que si nous le savions, je suis convaincu que Tout le monde choisirait l’harmonie à partir de notre libre arbitre universel.

Alors pour ma part, j’estime que nous sommes ici-maintenant, pour annoncer ce libre arbitre qui vit en tous et chacun, afin d’apprendre à vivre en harmonie les uns les autres en se réconciliant au Tout pour Tout.

Sylvain Bergeron, PROGRÈSologiste à votre service.

« Le but est de s’entraider à progresser »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s